Le Sentier de la Résistance

Publié le par jean claude

Pour commencer cette rando, le temps est clément:  beau soleil, pas de vent, température agréable; ça se présente bien.

Nous allons évoluer toute la journée sur ce chemin chargé d'histoire (douloureuse) et de mystères, dans cette très belle vallée perdue du Haut-Cabardès où coule la Grave. Enfin dire qu'elle coule c'est un euphémisme, parce que de l'eau il y en a peu et pas partout.

Exceptionnellement, cette rando commence par la descente au fond de cette vallée, on traverse la Grave et on chemine à flanc en plein soleil sur un de ces étroits sentiers caillouteux, classique de cette région. On passera d'abord devant les ruines du hameau de Montredon (QG du maquis ARMAGNAC) puis plus tard nous découvrirons celles de Picarot Bas (autre planque des maquisards).

Une excellente idée (générale) nous fait bivouaquer précocement au bord du ruisseau des Picarots, en plein soleil, nous ne regretterons pas ce choix.

Et puis le temps se gâte, nous voyons le ciel se charger de nuages peu sympathiques qui se déplacent vers nous à vive allure, manifestement en crête le vent s'est levé. Pendant la première grimpette du jour, nous aurons très vite l'occasion de le constater et il est froid le bougre. Heureusement, quelques points de vue sympathiques sur cette vallée compenseront cela, d'autant que nous redescendrons très vite à l'abri du vent  jusqu'à la stèle commémorant les 7 très jeunes résistants fusillés à cet endroit.

La traversée de la Grave s'effectue à sec, c'est de + en + fréquent, tous les ruisseaux sont secs et tous les lacs de montagne sont presque vides. Mais pas d'inquiétude, les hommes politiques partout dans le monde se préoccupent du réchauffement climatique, alors on peut avoir confiance n'est-ce pas ?????

Le final est raide, celui qui a imaginé un parcours avec toutes les principales difficultés sur la fin est un drôle de  XX ....XXZZ...WW...YQW (noms d'oiseaux divers et variés, au choix de chacun).

Voilà, encore une de finie, dans cette belle vallée de chênes verts; NON ce n'est pas du houx même si les feuilles piquent un peu (mais chut... pas de noms, on ne dénonce pas ses petits camarades). Nous avons pu apprécier aussi quelques très très très vieux châtaigniers énormes et tellement tordus qu'ils doivent être perclus de rhumatismes, et pourtant ils trouvent encore l'énergie de faire pousser des jeunes branches pleines de vie.

Bienvenue à Alain qui nous a rejoint aujourd'hui, et comme toujours la journée se termine autour d'un chocolat chaud ou d'une bière en partageant quelques friandises reconstituantes.

Merci à tous pour cette belle journée et à la prochaine.

 

jean claude

Commenter cet article

jean claude 05/02/2007 18:02

à bientôt fantassin pour crapahuter autrement et merci de ta visite

Fantassin 05/02/2007 17:08

Je passe vous saluer ami marcheur. Mes bottines, mon sac, ma carte et ma boussole: tout mon bonheur. Bonne randos et à bientôt.