sentier de la Résistance, historique

Publié le par jean claude

HISTORIQUE:

Les maquis contrôlent les vallées secrètes du Haut-Cabardès depuis 1943. Ils s'installent notamment dans les fermes proches de Labastide-Esparbairenque dans le but de contrôler les convois Allemands sur la route de Carcassonne à Mazamet.

En Août 1944, fatigués, ils se replient dans les hameaux en ruines de Picarot-bas et Montredon.

Les Allemands sont à Roquefère, Pradelles. Ils finissent par débusquer un groupe de résistants à Picarot-bas, c'est  l'arrière-garde chargé d'effacer toute trace de leur passage. Ils seront fait prisonniers et fusilllés un peu plus loin au bord de la Grave le 08-08-44, un monument leur rend hommage. Ils étaient 7, le + jeune avait 18 ans.

Les maquisards aux ordres de leur chef Armagnac qui avaient quitté Picarot pour Montredon le 06-08 se replient sur la vallée voisine, la vallée des Escoles, à Trassanel, dans une grotte à plusieurs entrées.

Le Lieutenant Alexandre (un Russe) rescapé de Picarot mais blessé arrive alors pour prévenir les survivants du groupe, mais trop tard, ils seront anéantis le 08-08-44. Là encore un monument commémoratif rappelle leur sacrifice.

 

 

 La vallée de la Grave que parcourt le sentier de la Résistance

 

 

Les ruines de Montredon, QG des Résistants

 

 

sources:

La résistance dans le Département de l'Aude de Jullien Allaux

Publié dans à voir

Commenter cet article

jean claude 07/02/2007 08:13

merci Sophie
Une rando c'est d'abord une bonne journée de détente, mais effectivement lorsque l'occasion se présente, se souvenir que si on peut se balader en toute quiétude et en toute liberté c'est parce que d'autres en d'autres temps se sont battus pour ça, c'est une bonne piqure de rappel je crois.

sophie 06/02/2007 18:42

Merci Jean Claude pour cette belle randonnée comme tu sais les organiser. 
Elle fut bénéfique pour nos petits mollets de randonneurs, mais surtout très utile à la Mémoire collective. Il est toujours bon, même après des années (pas si lointaines que çà ...) de rappeler les heures sombres de notre histoire et que notre liberté à un prix. Chacun sait qu\\\'ignorer son passé nous condamne à le revivre.
Sophie