Le Roc de Courbas

Publié le par jean claude

Les incantations furent efficaces. Bien sûr, j'ai dû sacrifier un poulet. Je vous donne le secret:

- égorger le poulet

- recueillir le sang

- préparer une décoction à base de sang frais et de viscères séchés  réduits en poudre

- ajouter une cuillérée de rhum blanc ( juste pour le plaisir)

Un vrai bonheur, après, on mange le poulet rôti, ça compense.

Donc beau temps, beau soleil, température printanière. Mais comme toujours dans cette région privilégiée, aux confins des Corbières, à la limite de l'Aude, des Pyrénées Orientales et de l'Ariège, quand il fait du soleil alors que le mauvais temps sévit partout, c'est qu'il y a du vent. Tant pis, on fera avec.

La balade, comme prévue,  n'est pas très difficile. On monte tranquillement par un beau sentier comme on les aime, à travers les buis. La pente s'accentue sérieusement vers la fin, mais rien de méchant. En chemin, quelques asperges sauvages coupées rapidement sans presque s'arrêter agrémenteront l'omelette du soir (en attendant les girolles et les cèpes). Ce sont les premières, elles sont en avance, comme tout le reste.

Au sommet, le panorama est un peu perturbé par une brume de fond. Quand même, juste devant nous, se dresse le château de Peyrepertuse, majestueux, perché sur sa falaise. Hélas, 3 fois hélas, les photos sont ratées, floues. J'aurai du aussi faire des incantations au Dieu de la photo, ou alors prendre des cours, ce serait peut-être plus simple et plus efficace.

Et pour l'anecdote, on a quand même vu le Canigou enneigé et la mer (promise !). La mer, sujet incontournable qui aura animé tout le repas:

- certains ont vu des maisons en bord de mer ( Leucate)

- d'autres y ont vu une bande de nuages

- d'autres encore, des vagues déferler: Si, si, à 30 kms !!!

- et une autre, dont je ne citerai pas le nom par charité, a vu un surfeur bronzé, tout en pectoraux. Mais là, à mon avis, çà relève du fantasme pur et dur, elle était déjà obsédée par le final de cette rando:

                                   LA FONTAINE DE L'AMOUR

Parce qu'il était là le véritable objectif (inavoué) pour la plupart des participantes. Je dis participanTES, parce que curieusement, les mâles de notre groupe se sont pour la plupart abstenus de participer à cette sortie. Oh, les mecs ! Il ne faut pas avoir peur de l'Amour, ce n'est pas dangereux, ça ne fait pas mal, c'est une bonne maladie !! Vous avez joué petit bras, ça va chambrer dans les prochaines sorties.

Et pour enfoncer le clou, une citation:

"La plus grande erreur que puisse faire un homme est d'avoir peur d'en faire une"

                                            Elbert HUBBARD: Philosophe Américain (1856-1915)

Méditez !!! Messieurs, méditez !!!

Alors donc, pour cette fontaine qui porte une inscription signée RONSARD:

                              "Quiconque en boira, qu'amoureux il devienne"

 

eh bien, ce fut la ruée, certaines voulaient même s'y baigner. Enfin, quoi, un peu de tenue mesdemoiselles !! D'autres ont même fait des provisions (pour l'hiver qui s'annonce sans doute).

Je tiendrai à jour, dorénavant, une chronique des résultats de cette opération "Fontaine de l'Amour", peut-être que bientôt, nous serons obligés de louer un car pour aller randonner.

 

 

Isabelle, une gorgée suffisait. C'est sûr maintenant, tu vas être obligée d'acheter une tapette à mouches pour éloigner les prétendants et te débarasser des importuns.

 

 

Voilà, encore une belle journée, placée sous le signe de la bonne humeur. C'est toujours ça de pris avant la triste semaine annoncée par la météo, qui risque de ruiner tout le programme des semaines à venir.

A ce sujet, informations à suivre ........

Et puis, dans les jours qui viennent, peut-être quelques photos quand même. 

 

jean claude

Commenter cet article

CATALANE 19/03/2007 11:02

Salut Jean-Claude. Ce matin à l'aube j'étais passée sur ton blog pour voir le récit de la rando d'hier, et pas moyen d'insérer un commentaire !!! J'ai vu aussi que le lien sur mon blog marchait ... Il y a des mystères ! Super votre ballade j'aurai bien aimé la faire. Vendredi nous partons 3 jours dans les Pyrénées. On fera un peu le Capcir (mon homme veut taquiner la truite ....) puis on ira à Nuria avec le train à Crémaillère. Je languis de pouvoir randonner à nouveau. Vivement que ma cheville soit "réparée" !!! Bises, et merci de ton passage chez moi.