Entre deux Lacs

Publié le par jean claude

Non, c'est pas vrai !!! Je ne le crois même pas !!! Du Soleil ??? Il doit y avoir une erreur quelque part !!!

Depuis le temps qu'on se balade entre grisaille, neige, pluie et brouillard, on avait oublié qu'on pouvait aussi randonner en tee-shirts, lunettes de soleil et écran total.

Alors, c'est la bonne humeur générale au départ de cette balade facile entre les Lacs de La Galaube et de Laprade, au coeur de la Forêt de la Loubatière. Facile, parce que la dénivelée est quasi inexistante, les chemins larges et sans racines traîtresses ni cailloux méchamment agressifs. Même Dominique a fait tout le parcours sans tomber, c'est tout dire....., à moins que ses nouveaux bâtons de marche aient quelques pouvoirs magiques.

D'un Lac à l'autre nous arrivons sur la plage de sable exposée plein Soleil où nous avons prévu de pique-niquer.

Farniente, exposition de mollets un peu pâles, sieste au Soleil, tel est le programme forcené du jour. Trop dur la rando !

Un pêcheur de truite qui ne pensait probablement pas qu'autant de monde allait lui squatter son territoire de pêche vient nous sortir de la sieste. Sympa le pêcheur, on a échangé des recettes aussi savantes que compliquées pour venir à bout de ces truites de Lacs qui, lorsque 2 pêcheurs se rencontrent font obligatoirement 3 kilos et plus, jamais moins. C'est fou ce qu'il y a comme monstres dans ces eaux. C'était beau comme du Pagnol, 1 pêcheur + 1 pêcheur = 2 menteurs.

La rando se terminera aussi cool qu'elle a commencé, c'est qu'il faut garder toutes ses forces pour la rando-omelette de Lundi qui s'annonce " très dure ". On s'est passé le menu en boucle, toute la journée, c'est sûr on va manger,  randonner peut-être ?? L'après midi risque d'être lourde, lourde, lourde...........

 

 

Lac de la Galaube au petit matin

 

 

Lac de Laprade

 

 

Sous les cailloux, la Plage.

Rencontre inopinée de 3 spécimens originaux, variété méconnue de la race des "Marmottes".

(Et dire que certains pensent qu'on s'amuse à randonner. Franchement, il faut leur dire a quel point c'est dur, qu'on en bave. Quelquefois, c'est à la limite du supportable, genre parcours commando. Ces photos sans concession et sans trucage (ci-dessus et ci-dessous) en sont la preuve, âmes sensibles s'abstenir.)

 

 

Un autre animal exotique, rare. Espèce: Star de cinéma incognito, nous respecterons son anonymat.

 

 

Demain, fin de cette rando à Saissac, son château, son église ....

 

 

Commenter cet article

luna 09/04/2007 13:17

Belle promenade, je ne dis rien à mon mari pécheur...meme sous la torture....

CATALANE 09/04/2007 07:21

Ben ils se la coulent douce les randonneurs vers chez toi ! Quant au pêcheur ... Quand je vais dire à mon homme que tu penses qu'un pêcheur + 1 pêcheur = 2 menteurs, je ne sais pas s'il voudra venir faire les randos avec vous !!! J'ai des doutes !!! Bises. (les lacs sont magnifiques !)