La Cascade de l'Isard

Publié le par jean claude

ENFIN !!!

Depuis le temps qu'Isabelle nous parlait de cette fameuse cascade, on avait fini par l'appeler l'Arlésienne. Commençons par le début: merci Isabelle.

Il faut bien comprendre qu'elle s'est donnée beaucoup de mal pour l'organiser cette randonnée. Si la Chapelle de l'Isard est une classique de la randonnée répertoriée dans tous les topos-guides, la cascade, elle, on ne la trouve nulle part. Elle n'est même pas mentionnée sur la carte IGN.

Plusieurs reconnaissances lui ont été nécessaires pour la découvrir et repérer un itinéraire approximatif, parce que c'est du hors sentier en plein bois et que le "pifomètre" a autant d'importance que la boussole.

Plusieurs fois programmée puis déprogrammée pour cause de mauvais temps, on l'attendait depuis plus d' un an. Bel acharnement, belle constance, quand elle a une idée dans la tête, impossible de l'en faire sortir.

Alors, dans le détail, voilà ce que ça donne. Un très beau temps va nous accompagner toute la journée, à l'exception de 3 ou 4 gouttes sur le retour....pour une fois qu'on peut utiliser la crème solaire !

Une montée tranquille, régulière, le long de ce ruisseau magnifique qu'est l'Isard, à coup sûr un beau ruisseau à truites pour les amateurs (j'en connais du côté de Nîmes...). Arrivés à la Chapelle, on vient de se faire 500 m de dénivelée, facile, sans douleur pour le pied à peine réparé de Marie-jo qui nous rejoint aujourd'hui. Encore une histoire de pied, on n'en sort pas.

 

                                                            La Chapelle

 

Sur notre gauche, la vue est belle: le Crabère encore enneigé à son sommet, et on distingue la ligne qui délimite l'étang d'Araing juste dessous.

                                    La photo a été prise au mois de Mars

 

Dix petites minutes supplémentaires et on arrive à la cabane où l'on va anticiper la pause-repas parce qu'on sait qu'on ne retrouvera plus ensuite un endroit confortable comme celui là.

 

                                                      La Cabane de l'Isard

 

A partir de là, c'est l'Aventure avec un grand A. On joue les explorateurs, genre Stanley et Livingstone (I presume), mais sans coupe-coupe et sans porteurs. L'amorce de sentier, plus une sente d'animaux qu'un sentier d'ailleurs, on la perd très vite et à partir de là on va se diriger à l'estime, dans un très beau bois de pins. Ca grimpe, on essaie de garder le cap (on a calculé l'azimut à la chapelle), mais il faut improviser dans ce bois et bien sûr très vite nous perdons la bonne trace.

Lorsque l'altimètre nous dit que nous sommes trop haut par rapport à la position estimée de la cascade, on réajuste le cap, et miracle (même pas perdus) on débouche sur un plateau herbeux où enfin on la découvre. C'est sans aucun doute une des + belles cascades des Pyrénées, et dire qu'elle est inconnue de la plupart des randonneurs !! Elle déroule avec beaucoup de grâce sa longue chevelure tout au long de ce rocher sans nom (comme le cirque sur sa gauche d'ailleurs)

 

 

 

                             Le cirque sans nom( on va le baptiser "cirque Isabelle")

 

La descente à travers bois se fait dans les mêmes conditions que la montée c'est-à-dire au "pifomètre",  bien sûr nous perdons très vite la bonne sente et la sortie de ce bois est "sportive" au milieu des souches. La suite et fin de cette balade est toute simple, c'est une longue descente par un très beau (et étroit) sentier qui nous mène d'abord au pied de l'étang d'Araing puis jusqu'à la passerelle où on récupère notre chemin jusqu'au parking. 7 heures de marche quand même.

 

 

Pour être complet, une petite vanne pour Isabelle. Tu as quand même trouvé le moyen de nous faire patauger, hein, une rando  sans se mouiller les pieds et sans bourbier, c'est inconcevable pour toi. Bon, on te pardonne parce qu'on t'aime bien et que cette rando est superbe. Mon avis personnel et qui n'engage que moi: c'est une des + belles que j'ai faite depuis longtemps.

Volontairement, je n'ai donné aucune indication précise pour se rendre à cette cascade mystérieuse et secrète, qu'elle le reste !!! Elle le mérite !!! 

 

 

 

d'autres photos demain

Commenter cet article

Jean-Claude 04/04/2009 23:50

Bonjour, si la cascade de l'isard est plus facile à trouver que le pays des Schtroumpfs, n'iriez-vous pas jusqu'à m'expédier un bout de carte avec un point dessus ?Nous y allons lundi ...Mon blog rando:http://souliervoyageur.canalblog.com/Cordialement,  Jean-Claude

Paul 03/05/2007 19:08

Bonjour,
ou est situé cette cascade ?
est ce en remontant vers le pic de Mil, rive droite du ruisseau de l'Isard ? vers maumats ?
Par là http://chapelleisard.free.fr/canyons/index.php
ou là: http://chapelleisard.free.fr/canyons/carte.php
a+Paul
 

CATALANE 02/05/2007 10:59

Coucou Jean-Claude, oui, oui, c'est de Bonac à côté de Sentein dont je te parle ! Nos amis de Générac ont une maison de famille là-bas, dont nous avons la clé (mais nous y allons en camping-car bien sur). On s'installe toujours à côté du lac (ils ont fait cette année une aire de service parait-il !). Bon, suis au bureau ce matin. Je te fais un mail dans la journée, et on essaye de s'organiser. J'en ai parlé à mon homme ce matin .... et il est parti à 7 heures ramasser les escargots, il pluviotait justement !!! Ils seront jeunés à point. Allez, on organise ça, ça serait super sympa. Bisous.2TQ

CATALANE 01/05/2007 20:16

C'est scandaleux de me mettre des photos pareilles !!!! Franchement .... J'ai reconnu bien sur la chapelle de l'izard, nous y allons chaque fois. Et tous ces noms qui pour moi évoquent tellement l'Ariège : l'étang d'Araing entr'autre (horrible souvenirs d'ampoules ce jour là). Mes pieds s'améliorent de jour en jour (un peu enflés aujourd'hui, car j'ai un peu (tout petit peu) crapahuté dans les Cévennes, mais sous la pluie !Nous pensons venir dans l'Ariège pour le pont de l'Ascension, mais je ne pourrai pas faire une longue rando, hélas. Peut être un tour à la Plagne, car mon homme voudra pêcher. Mais je vous propose de venir à Bonac, près du petit lac où nous crêchons d'habitude, et nous vous faisons une cargolade d'enfer !!!  Il suffit de me dire le nombre de convives pour que je prévois les escargots et les cotelettes ! .... vous porterez juste le pain frais !!! Je vois que tu râles de ne pas avoir été invité dimanche, je me rattraperai donc !!! C'est sérieux.Bisous.