Les crêtes du Biros

Publié le par jean claude

En voilà une dont on se souviendra !!! Nous n'étions pas très nombreux au départ de cette balade, et pour une fois les amateurs de couette ont été bien inspirés.

Météo France s'est bien planté, encore une fois, c'est devenu une spécialité ces derniers temps, mais cette fois-ci, ce fut vraiment "spécial", "particulier"..... bref on en a pris plein la g.....

Qu'est-ce qu'on dit: MERCI Monsieur Météo France !!!

Oh, en fait je dis ça uniquement pour le plaisir de râler, il faut bien trouver une tête de Turc. Parce qu'on a vite compris que la journée allait être, comment dire: calamiteuse ? Oui, on peut dire ça.

Lorsqu'on est arrivé  à la cabane d'Arraing après une grimpette avalée sur un rythme de 450 m de dénivelée à l'heure (pour les derniers, les premiers, eux, ont mis le turbo), on était chaud comme des belettes. Mais en levant les yeux, de Pic d'Arraing: point !. Invisible le Pic: dans la brume, épaisse, copieuse, généreuse, vous m'en remettrez une louche !

Alors comme on y est allé quand même, on ne va pas se plaindre en plus !. Et, évidemment, lorsqu'on est arrivé au premier sommet du jour, je vais employer la formule qui a beaucoup servi tout l'hiver: "circulez, y a rien à voir". Le formidable panorama, ce sera pour une prochaine fois.

Par contre, cette fantastique bise qui nous venait du Nord, alors elle  on a eu tout le temps de l'apprécier: glaciale, agrémentée d'une petite pluie fine (limite neigeuse). Un régal, elle ne nous a pas lâchés pendant 1h30, c'est-à-dire tout ce parcours de crêtes où l'on ne voyait pas à 10 mètres (et je n'exagère pas).

On a rien vu du tout, on s'est mouillé, on s'est gelé, mais après une descente au jugé, sans voir aucune balise, on est arrivé pile-poil à cette petite cabane de berger qui par chance était ouverte. Et heureusement qu'on n'était pas nombreux parce qu'elle est vraiment minuscule cette cabane. On a fait le plein de calories rapidement, la bouteille de vin de Raphaël nous a boosté et on s'est remis en route sans même s'être assis, tellement on était frigorifié. Je ne crois pas qu'on ait eu si froid de tout l'hiver.

La descente, on l'a faite plutôt rapidement, probablement qu'on était pressé de quitter des lieux aussi inhospitaliers. Et bien sûr, pendant cette descente, enfin à l'abri du vent, on a pu constater qu'en crête le temps se dégageait: la malédiction nous poursuit !! Ce film là on l'a vu souvent cet hiver (dire qu'il paraît qu'on est au printemps).

Et pour couronner le tout, le chocolat chaud tant espéré et tant attendu nous a été servi tiède....Quand ça ne veut pas rigoler, eh bien ...ça ne rigole pas!!

Alors, cette rando, ce n'est pas la + belle de l'année, mais on n'est pas près de l'oublier.

 

 

                                        Ce qu'on a vu de + net, c'est ça !!!

 

                               Souriants dans l'adversité, ils sont fous ces marcheurs.

 

Le Col de l'Arraing avec son parc à moutons utilisé lors de la transhumance. Jusque là c'est clair, c'est juste après que ça se gâte.

 

                         Ils tiennent un congrès ou ils veulent faire un sitting ???

 

                                  Balacet: très joli ce petit village de montagne

 

                                                                Balacet: la source

 

                                                              Balacet: son lavoir

 

                                                   Balacet: son église

 

 

Commenter cet article

jean claude 10/05/2007 08:50

Merci Kowasky pour cette appréciation sur mon blog.
Belle rando l'étang d'Arbu avec des Orrys magnifiques. Evidemment, il y a beaucoup d'eau en ce moment, mais  la montagne en a beaucoup manquée, alors .....

Kowasky 09/05/2007 22:50

Quand l'eau ne vient pas du ciel, elle coule de source.... Hier en randonnée avec mes enfants sur le sentier de l'étang d'Arbu, nous avons dû renoncer en raison du débit d'eau des torrents.... Dommage mais le spectacle était magnifique . Votre blog est formidable, bravo !

CATALANE 08/05/2007 08:02

C'est vrai que ce n'est pas agréable de randonner avec un froid pareil (et surtout cette petite pluie qui pénètre partout !). J'ai commandé le soleil pour le WE de l'ascension !!! Bises