rando Tour de France

Publié le par jean claude

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

Ce vers célèbre psalmodié à l'infini par Géronte dans les Fourberies de Scapin (Molière), je pourrais sans nul doute me l'approprier.

Les circonvolutions étranges du cerveau d'un individu donnent lieu quelquefois à des aberrations de ce genre: programmer une rando en plein milieu d'une étape du Tour de France.

Stupidité, inconscience, délire d'un jour sans (comme on le dit pour un coureur cycliste), ou début d'Alzheimer. Comment oublier la carte du Tour lorsqu'on est comme moi passionné depuis toujours de vélo, de courses cyclistes et du Tour en particulier. La 14e étape ......zappée ....., le Col de Pailhères dont parlent tous les commentateurs depuis 2 jours ....même pas fait "tilt" .... bizarre ....bizarre .... vous avez dit bizarre ???

A l'évidence, cette randonnée a marqué les esprits des participants et je devrai en payer le prix très longtemps sûrement: "la rando du Tour de France" restera dans les mémoires comme "THE GALERE" de l'année.

Donc, on y est allé au départ de cette rando: Pic du Tarbésou, étangs de Rabassoles, mais nous ne les avons pas vu. Parce que lorsqu'on s'est trouvé au Col de Pailhères englué dans le magma bruyant, coloré, pétaradant, nous nous sommes sauvés. Nous aurions pu la faire cette rando, mais s'extraire de cette foule après la rando et rentrer à Toulouse à un horaire décent, c'est une gageure que d'un commun accord nous n'avons pas voulu tenter.

Alors, après un bref mais intense "brain storming" qui fit fumer nos pauvres cervelles, nous décidons d'opérer un repli stratégique vers des contrées plus clémentes, plus silencieuses et qui correspondent beaucoup plus à nos envies de calme, de silence et de chant des oiseaux.

Pourquoi pas le Pech de Bugarach ?, ce n'est pas très loin .....sauf que ....un gendarme zélé, aux ordres, ferme la route juste devant nous. Damned !! Un autochtone très sympathique m'indique un chemin détourné pour rejoindre Axat, mais re-damned !! là aussi, la maréchaussée disciplinée nous en interdit l'accès. Pas non plus de Pech de Bugarach.

Alors, nous nous sommes posés là, échoués au bord de cette route .....Tiens, une auberge !!! ....eh bien, au lieu du traditionnel sandwich, aujourd'hui ce sera restaurant en attendant le passage des coureurs. Parce qu'on l'a vu finalement ce peloton: ......Bzzzzzzzzz......il est passé: 5 secondes ... 10 secondes peut-être et c'est fini. Dire qu'il y a des gens qui font des centaines de kms et qui patientent (volontairement) pendant 6 ou 7 heures pour ça !!!! Vive la télé pour suivre les péripéties d'une course, il n'y a pas de match.

Mais nous, nous sommes en manque. Nous n'avons pas eu notre dose d'effort dominical habituelle et on ne peut pas rester sur cet échec. Alors, nous filons très vite à quelques kms: Belvianes bien sûr et le départ d'une rando déjà connue: le Belvédère du Diable. Nous l'avions faite cet hiver dans des conditions climatiques dantesques (normal finalement, au belvédère du diable): pluie continue, brouillard, boue ..., on va en profiter pour la refaire sous le soleil.

Nous allons en zapper une partie bien sûr, mais 3h00 de marche nous permettront de transpirer un peu ....beaucoup dans le raidillon à travers bois. Le Belvédère du Diable, le Trou du Curé, le panorama sur le défilé de la Pierrre lys, le chalet de Carach, tout cela est connu de certains mais pas de tous et finalement cette balade est bien appréciée de tous nos randonneurs en manque de leur piqûre d'oxygène dominicale.

Voilà, on va quand même rentrer tard, on a fait beaucoup de voiture, tant pis, le responsable est connu et il n'a pas fini de se faire charrier avec cette rando du Tour de France. Allez, j'assume, il faut bien, ai-je le choix ?????

 

                                                               Le menu les met en joie

 

                                                       ils passent vite, très vite

 

                                                le défilé de la Pierre Lys

 

 

                                                Le chalet de Carach

 

 

Commenter cet article

deschamps 27/07/2007 10:15

très beau chalet et le groupe bien motivé un plaisir de voir des randonneurs en pleine action bonne marche

syldu29 24/07/2007 12:06

C'est vrai que c'était pas trop le jour pour y aller. Tant pis, je pensai vous voir à la tv!!! Bon mardi.

CATALANE 24/07/2007 06:54

Je vois qu'il n'y a pas que nous qui avons eu des problèmes avec le Tour !!! Hier matin nous sommes partis de Bonnac à 7 h, pensant être rentrés vers les 11 h à Générac. Et bien nous avons dû prendre des tas de petites routes impossibles, car la Nationale était coupée de partout. Une galère pas possible !!! Heureusement vous avez pu vous dégourdir les jambes malgré tout ! Bises